On me demande souvent où trouver des pièces. C'est simple, dans les bourses. Oui, mais ce n'est pas toujours proposé à des tarifs raisonnables. Il existe une autre solution, l'achat (ou parfois le don) d'épaves. Exemple du printemps 2016. Nous sommes partis à 4 pour démonter une épave à 140 km. Deux amis cherchaient de la pièce, l'un pour avancer sur sa restauration, l'autre pour avoir un peu d'avance. Je déniche une annonce sur LBC, on se met d'accord sur le prix et on y va. Le châssis est mort mais la traverse arrière intéresse l'un des deux. Décision : on démonte, on tronçonne au plus juste et on embarque tout. Voici quelques photos.

Elle ne repartira pas par la route

blablabla

Elle est garée ici depuis un moment...

C'est bon ça tient (mais juste...)

Le bloc compteur est complet et pas taché

La calandre n'a ni creux ni bosse

Boitier de direction avant restauration

Et après : pas de jeu, ouf c'est l'objectif

Bain pour les bougies

Déculassage et verdict : pas usé. Bingo !

C'est un peu la loterie quand on récupère une épave, mais il y a des bonnes surprises qui font oublier les autres. Et puis la journée passée dehors à découper, charrier, parfois se casser un ongle, et faire la casse croute, c'est irremplaçable. En plus on nettoie la nature, c'est tendance non ? Un dernier conseil : ne pas oublier le dégrippant et l'apéro. On peut se faire prêter des outils, fournir du 230v, mais les 2 liquides sont généralement introuvables et s'il y a un grincheux dans l'équipe, ça peut pourrir l'ambiance ;-)